BTS - (BEHIND THE SCENE)


Lors de la journée du shoot pour le Lookbook Spring 21 de Rave, Antoine Besse a réalisé une web-série en 4 épisodes, B.T.S. (Behind The Scenes), questionnant les coulisses des shootings caritatifs. Un huis-clos dérisoire dans lequel les acteurs jouent leur propre rôles. Avec humour, la série interroge les contradictions de ce type d’engagements. Elle dévoile l’envers du décor et souvent le ridicule d’une journée de studio.
Grâce à ce dispositif, B.T.S. met les personnages face à leurs paradoxes, leurs rap- ports entre eux, leurs rapports à la célébrité, leur image et surtout face à leur égo. La série est à la croisée des genres, entre le documentaire fictionné et la fiction documentaire, entre malaise, comédie et film social, un format rappelant les Strip-Tease de Jean Libon et Marco Lamensch.
Ce film expérimental a été créé d’un seul élan. Le réalisateur a écrit les personnages en les rapprochant au plus près des acteurs. Certains jouent leurs propres rôles, d’autres ceux de faux techniciens. Au milieu de tout ça, des vrais techniciens et mannequins n’étaient pas au courant.

Ramenant des réactions naturelles et fortes. Chacun des comédiens avaient des scènes écrites et une trajectoire à tenir sur la journée. Le repère pour tous, l’enchaînement de tableaux mis en place avec Antoine Caillet (photographe) et Marine Cuq (la vraie Directrice Artistique) qui eux, shootaient réellement la campagne photo. Pour le reste, ce fut un vrai tournage de making-off, où les acteurs faisaient vivre leurs personnages pendant les huit heures de studio. Le réalisateur dirigeait par des messes basses, des signes... pour rester le plus discret possible et laisser toute la place à l’interprétation de chacun.
Afin d’être le plus vrai possible, une « safe-zone » avait été mise en place. Un endroit où se mettre à l’abri si l’improvisation ne marchait plus, si le fou-rire était trop envahissant ou la fatigue trop présente.
B.T.S. c’est le faux making-off d’un vrai shooting caritatif.
Côté casting on retrouve Oscar Copp qui incarne le personnage de Super Rave, librement inspiré du dessin animé écolo Captain Planet et surtout de sa reprise par Funny Or Die incarné à l’époque par Don Cheadle.
Plusieurs talents, confirmés et émergents du cinéma français complètent le casting avec la participation de Laura Felpin (6x Confiné(e)s), Alexis Manenti (Les Misérables), Oscar Copp (Narvalo, Le Bureau des Légendes), Théo Christine et Sandor Funtek (Joeystarr et Kool Shen dans le biopic Suprême pro- chainement en salle), Grégoire Isvarine (Paris est à nous, Le Serpent)...